LE SARCENOT

« Quittez le centre, et enfoncez-vous dans le lacis de nos chemins, vous y découvrirez des merveilles » Henri COULIN 1977.

Partons en excursion, découvrir ce grand territoire de 5 112 hectares.

ETAPE 5 : LE SARCENOT ET BEAUMONT

LE SARCENOT représente une section de la Commune de Fougerolles. Celle-ci se situe sur le côté ouest de la Nationale 57, et domine la vallée de l’Augronne. Son altitude varie entre 350m et 515m.La rivière l’Augronne fait office, au Nord de limite communale entre les communes de Plombières-les-Bains et d’Aillevillers-et-Lyaumont. Le ruisseau des Cerisiers sépare, à l’ouest le Sarcenot du Grand Fahys, la RN 57 le sépare de Beaumont au sud-est, et au nord-est commence la Commune du Val d’Ajol.
Ce nom de « Sarcenot », autrefois appelé « Sachenot » serait dû à un sol plus sec qu’en d’autres endroits, mais proviendrait aussi du mot « surcenage », lui-même désignant un procédé utilisé jadis pour défricher les grands hêtres du secteur. La voie romaine venant de Luxeuil par les Chavannes et le Prédurupt passait dans la section pour rejoindre Plombières. Le lieu-dit les Deuilles appartient au Sarcenot.
Le Sarcenot est constitué d’un ensemble de prairies, de bois, et d’anciennes fermes formant de petits hameaux dispersés aux quatre coins de la section. Il recèle un nombre assez important de calvaires, témoins pour certains d’événements tels que la peste ou la guerre de Trente ans.

Mais aussi un petit étang où prend la source du ruisseau des Prés-Nérés : l’Etang  La-Heute...

Plus bas,en atteignant dans la Vallée de l’Augronne, on croise l’ancienne ligne de chemin de fer d’Aillevillers à Plombières : « le Train des Eaux » (1878- 1978) remarquable par ses ouvrages de soutènements. Une petite halte s’ytrouvait pour les habitants du Sarcenot. C’est maintenant un beau chemin de promenade. On peut aussi admirer le pont de la Balance qui enjambe l’Augronne.

 Les carrières du Bois des Verrots

Soutènement de la ligne Aillevillers-Plombières

BEAUMONT

BEAUMONT représente une autre section de la commune de Fougerolles. Celle-ci occupe le côté est de la R.N. 57, dominant la vallée de la Combeauté. Elle constitue un plateau de 450m à 515m d’altitude, descendant vers Le Champ aux Fourrières et au Petit Moulin(par les ruisseaux de l’Aubrycôte et des Gouttes) mais aussi vers le ruisseau des Poichattes. Beaumont se délimite à la Croisette au nord (Commune du Val d’Ajol) et au Prémourey au sud.

Le terme « Beaumont » vient de sa situation en altitude qui veut dire « belle montagne ». Depuis là nous pouvons admirer par temps vraiment clair un panorama s’étendant du Plateau de Langres aux Alpes Suisses…Beaumont constitue un ensemble de terres agricoles, de forêts et de petits hameaux d’anciennes fermes ainsi qu’unpetit patrimoine religieux intéressant.

A Beaumont existait une école publique, fermée depuis longtemps et recevant les enfants de cette section ainsi que du Sarcenot. C’était aussi le lieu de la première « Ferme-musée », ancêtre de l’Ecomusée maintenant établi au Petit-Fahys.

Mais quand on parle de Beaumont on pense tout de suite à la Chapelle de Beaumont.

Sur le circuit patrimonial de Fougerolles-le-Château au Petit Moulin on admire la Chapelle de Beaumont construite pendant l’année 1950.

Les propos suivants sont inspirés d’un texte de M. Jacques Antoine figurant dans l’ouvrage : Fougerolles, La Vaivre, à la croisée de nos chemins, par Pierre Grandjean et Bernard Simon, éditions ADEF, 2013.

- Le projet de construction : Beaumont, le Sarcenot, le Prémourey sont des sections de la paroisse de Fougerolles assez éloignées du centre administratif et religieux. C’est dans ces lieux que tout a commencé le 26 mai 1949, lorsqu’un groupe rural de 80 personnes environs’y trouva réuni pour émettre l’idée de la construction d’une chapelle. M. Fernand Lemercier prit l’affaire en main et se lança dans les démarches à accomplir (terrain, volontaires et aides financières).

L’endroit choisi pour cette chapelle se trouve à l’emplacement d’une ruine imposante qu’on appelait « la Capitale ». Près de 80 personnes, aux activités variées exercées sur le secteur, y auraient habité en même temps, réparties en 14 logements ! Le terrain se trouve sur le flanc d’un coteau bien ensoleillé et jouit d’un environnement et d’une vue fort agréable (altitude 475m).

Photo de la ruine dite « la Capitale »


Avec les ruines de « la Capitale » les bâtisseurs recherchèrent les bons moellons pour la future chapelle. La posede la première pierre fut inaugurée le 17 avril 1950. Beaucoup de personnes se mobilisèrent pour monter les murs, la charpente, le clocher, les fresques et la peinture…

- Le 22 avril 1951 une grande inauguration de la Chapelle Notre-Dame de Beaumont attira une foule de 4000 à 5000 personnes, une messe eut lieu le matin suivie d’un grand repas.Puis une procession, l’après-midi sous les cerisiers en fleurs environnant, conduisit la statue de Notre-Dame dans la chapelle.

Désormais, beaucoup de visiteurs et de fidèles viennent contempler ou prier en ce lieu.

-En 1976 la chapelle fut repeinte.

-En 1998 sous l’impulsion du Père Bernard Legain, elle reprend une seconde jeunesse (électricité, assainissement, drainage, environnement extérieur).

- En 2012 la charpente et le plafond sont restaurés par les soins de l’Association Saint-Etienne.

Tous les ans, pendant le mois de Marie, la paroisse de Fougerolles organise une célébration à la Chapelle Notre-Dame de Beaumont.


 

Construction de la Chapelle de Beaumont

La Chapelle de Beaumont actuellement

 

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Fougerolles

1, place de l'hotel de ville
70220 FOUGEROLLES

03.84.49.13.92

Envoyez-nous un e-mail