LE GRAND FAHYS

« Quittez le centre, et enfoncez-vous dans le lacis de nos chemins, vous y découvrirez des merveilles… »Henri Coulin 1977.

Partons en excursion, découvrir ce grand territoire de 5 112 hectares.

Quittons les Granges pour découvrir la plus grande section de Fougerolles : LE GRAND- FAHYS.

La section se développe depuis l’intersection des routes d’Aillevillers à Plombières avec celle de la Vaivre à l’ouest,jusqu’à la RN 57 à l’est. Au nord, la rivière l’Augronne dans sa vallée encaissée, fait office de limite communale avec la Commune d’Aillevillers & Lyaumont. Le ruisseau des Cerisiers constitue la limite de section avec Le Sarcenot.
 Au sud, une fois traversé le ruisseau appelé Riaunate, on atteint Le Petit-Fahys. Le Grand-Fahys est constitué de petits groupements de granges dispersés sur le vaste plateau dominant l’Augronne. En descendant dans la vallée de cette rivière, la nature a repris ses droits (plus de voie ferrée ni de moulins...).L’altitude de cette section varie de 300m à 460m.

A noter : le hameau du Sapin et celui de la Ville Saint-Mosey appartiennent à la section du Grand-Fahys.


La villa Saint-Mosey

En direction de l'Ecole

le hameau paisible du Sapin

Le nom de« Grand-Fahys » viendrait du mot « Faye » qui désigne les grands hêtres qui s’y trouvent. A noter aussi sur les lieux la présence de grandes fougères. Par opposition au Petit-Fahys, la section s’appelait au XVIIème siècle « les Granges de Faye » rappelant l’établissement de fermiers venant du Petit-Fahys et qui ont fait du Grand-Fahys une grande et populeuse section. En 1904 la section comptait 920 habitants…

En apercevant la Vaivre

La Fontaine Servin dite "des Négociants"

La fontaine chez Jean Foué

Plus bas, en redescendant dans la Vallée de l’Augronne, on pénètre sur le tracé de l’ancienne ligne de chemin de fer d’Aillevillers à Plombières : le Train des Eaux (1878- 1978). Une halte s’y trouvait pour les habitants du Grand-Fahys. Il existait aussi 2 moulins dans la vallée de l’Augronne : Le moulin Claude Saire (quasiment disparu) sur le Ruisseau des Cerisiers, construit vers 1790 et ayant fait de la farine jusqu’en 1875 (ancêtre du Moulin Saire sur la Combeauté), et le moulin Baca appelé aussi « Rouge-Bec », ou « Rouge-Bac » (qui doit son nom au sobriquet de son fondateur ?) Sous un toit en laves, tournaient deux paires de meules actionnées par une roue à aube sur l’Augronne. A proximité, une ribe écrasait les tiges de chanvre roui. Au début du XXe siècle le site abrite une fabrique de couverts en fer blanc puis en aluminium sous la direction de M. Charles Heissler (employant jusqu’à 15 personnes en 1950). L’activité prend fin dans les années 1970 et la nature a repris ses droits….


le parking du grand-Foyard

L'école du Grand-fahys
aujourd'hui une propriété privée

Le chemin de fer dans la vallée de L'Augronne

 

Liens utiles

Plan interactif

Mairie de Fougerolles

1, place de l'hotel de ville
70220 FOUGEROLLES

03.84.49.13.92

Envoyez-nous un e-mail